forum pompier aéroport


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

VETEMENTS DE PROXIMITE.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1 VETEMENTS DE PROXIMITE. le Sam 26 Jan 2008 - 0:34

brice adp


Modérateur
Ref : 015/2003 Date : 10/12/2004 Page 1
Commission nationale des
matériels de sécurité
aéroportuaire
PROJET DE
NOTE D’INFORMATION TECHNIQUE
VÊTEMENTS DE PROXIMITÉ
L’Annexe 14 de l’OACI (§9.2.38) oblige à équiper les personnels d’intervention
en service dans les SSLIA de vêtement protecteurs. Ces vêtements protecteurs
sont détaillés dans le manuel des services d’aérodrome (1ère partie, Chapitre 6),
qui distingue :
• d’une part les « vêtements de pénétration », destinés à permettre aux
personnels d’intervention de pénétrer dans la zone active de l’incendie, et
ne sont pas employés pour les aéronefs civils ;
• d’autre part les « vêtements de proximité », destinés à permettre aux
personnels d’intervention de s’approcher d’un incendie présentant de très
hauts niveaux de rayonnement et de température ambiante, et de l’éteindre.
Le manuel d’aérodrome prescrit des niveaux de performance à atteindre en terme
de protection thermique, pour ces vêtements de proximité. Ces niveaux demandés
par le manuel d’aérodrome sont très nettement supérieurs aux tenues
d’intervention courantes des sapeurs pompiers (NF EN 469 : 1995).
Il est donc nécessaire de mettre en place des tenues spéciales, dont la définition
s’appuie en particulier sur la norme NF EN 1486 : Méthodes d’essai et exigences
relatives aux vêtements réfléchissants pour opérations spéciales de lutte contre
l’incendie.
Cette norme définit également ces tenues sous le terme « vêtements de
proximité ». L’expression antérieure « vêtements d’approche feux » ne devrait
donc plus être utilisée.
Bien que la présence de ces tenues soient réglementairement exigée, les
performances des véhicules (débits, portés) et des émulseurs utilisés de nos jours
par les SSLIA permettent normalement de contrôler et, pour l’essentiel, de réduire
les feux généralisés de carburéacteur en restant dans le véhicule. De ce fait, les
personnels d’intervention n’ont, en règle générale, besoin de quitter leur véhicule
ministère de
l’Intér ieur, de la
Sécurité intérieure et
des Libertés locales
ministère
de l’Équipement,
des Transports,
de l’Aménagement du
territoire
du Tour isme et
de la Mer
Ref : 015/2003 Date : 10/12/2004 Page 2
SSLIA pour intervenir avec les lances manuelles que lorsque les niveaux de
chaleur rayonnés sont suffisamment bas pour permettre l’utilisation des tenues
d’interventions courantes. En conséquence, les vêtements de proximité ne sont pas
systématiquement portés lors des interventions, compte tenu des inconvénients
qu’ils présentent par ailleurs : temps nécessaire pour s’équiper, restriction de la
mobilité, confort réduit, …
Cependant, les tenues d’intervention courantes n’offrent pas la protection
suffisante pour une intervention au moyen de lances manuelles sur feux
généralisés de carburéacteur (ou un incendie d’aéronefs complètement
développé), et les personnels d’intervention, dans l’hypothèse où le cas se
présenterait, devraient alors revêtir les vêtements de proximité. Ils doivent
également les revêtir s’ils interviennent sur un stockage d’hydrocarbures (dépôt
pétrolier d’aéroport, par exemple).
Ces vêtements de proximité, tels que définis dans les spécifications techniques
communes, se suffisent à eux même pour offrir le niveau de protection thermique
demandé par l’OACI. Il n’est donc pas nécessaire de définir un vêtement de
dessous particulier.
Cependant, il convient d’éviter absolument, pour les vêtements de dessous, les
matières susceptibles de retenir l’eau corporelle (par exemple fibre naturelle de
type coton ou laine). En effet, en cas d’élévation brutale de température, cette eau
est susceptible de se vaporiser et d’entraîner de graves blessures pour le porteur
(effet « cocotte – minute »). De même, il est souhaitable de porter des matières
qui ne risquent pas de fondre en cas d’élévation de température.
En conséquence, il est fortement conseillé, pour les vêtements de dessous qui
seraient portés sous les vêtements de proximité, des textiles à base de fibres
thermostables de type aramide ou équivalent et ignifuge par nature, ayant des
propriétés antistatiques permanentes.
S’agissant d’un EPI (Equipement de Protection Individuelle), l’arrêté du 9 janvier
2001 prévoit (Annexe 2, §III B 2 d.) un entraînement à l’utilisation tous les trois
mois. Lors de cet entraînement, l’accent devra être porté sur les cas d’utilisation
(y compris les limitations de la tenue d’intervention courante) ainsi que sur les
conseils concernant les vêtements de dessous.
Secrétariat :
service
Technique
de la navigation
aérienne
1, avenue du
Dr Maur ice Grynfogel
BP 1084
31035 Toulouse cedex
téléphone :
+33 (0) 562 14 59 92 -
59 93
télécopie :
+33 (0) 562 14 50 06
mél : jean-luc.thir ion
@aviation-civile.gouv.fr
internet :
www.stna.dgac.fr

Voir le profil de l'utilisateur http://bricedenice977.skyrock.com/

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum